siesta blue




Siesta blue entre en dialogue avec des sites extérieurs de Laval par l’emploi d’un tapis protéiforme à poil bleu pâle. Le doux soft club déploie les formes et orchestre une série de gestes poétiques, en relation intime avec le site et le corps. Les tapis s’accumulent, se rangent en superposition, se redessinent et deviennent montagnes. Le projet est mené de manière clandestine, gardant secrets les lieux de ses interventions. Tout au long de l’été, les résultats de ces laboratoires performatifs sont diffusés en ligne uniquement. 


À travers cette perspective de jeu, une plateforme Web est créée et dévoile graduellement les inscriptions temporaires qui mènent à percevoir le paysage autrement. Le public est finalement invité à se réunir pour participer à l’expérience tangible du finissage performatif.

Les tapis protéiformes et praticables dissimulent la poussière, glissent les uns sur les autres, absorbent les récits et deviennent mémoire. Plus il y a de formes et de lieux, plus il y a de jeu, plus il y a de possibilités.


2019
6 m x 7,5 m
tapis, tissus


Une partie de la création et de le production de cette oeuvre a été rendue possible grâce au soutien de Verticale — centre d'artistes programmation 2018 — 19.


programmation web : Ottomata
© doux soft club, 2019